À l'affiche

Le sujet du moment.

Articles & Presse

Explorer les articles de presse.

Nos actions

CAOVA sur le terrain

Nouvelles

Les nouvelles brèves de CAOVA

Publications

Retrouvez les publications éditées par CAOVA.

Accueil » À l'affiche, Nouvelles

Le Grand Conseil vaudois désavoué ?

Soumis par sur 27 mai 2009 – 10:48 Un commentaire | 8 408 vue(s)

Il y a plus de deux ans, le Comité d’aide aux victimes de l’amiante (CAOVA) déposait en mains

du Grand Conseil une pétition dûment étayée par un argumentaire détaillé et appuyée par près

de 3’000 paraphes.

Cette pétition, « Justice pour les victimes de l’amiante », demandait que l’autorité cantonale

renforce les mesures de prévention des risques de l’amiante et soutienne les proches de ses

nombreuses victimes. Cette requête a été acceptée à l’unanimité du Grand Conseil le 30

octobre 2007 et réponse à nos demandes nous était promise dans un délai de trois mois.  

Sans nouvelles du Conseil d’Etat, seize veuves de victimes de l’amiante adressaient en début

d’année un rappel à Mesdames les députées les priant de faire diligence, le nombre de

victimes ne cessant d’augmenter et les demandes de reconnaissance et de réparation

devenant de plus en plus laborieuses.

Le recours à la pétition au Grand Conseil, l’autorité suprême du Canton, est le seul moyen

légal de dénoncer un risque menaçant la santé de la population du Canton. Or plus de deux

ans après avoir utilisé ce moyen, la requête de milliers de signataires vaudois est restée lettre

morte.

Or, depuis le lancement de notre pétition, de nombreux travailleurs ont à nouveau été exposés

à l’amiante sur les chantiers sans qu’ils en soient informés ni protégés. Faute de prévention

sanitaire, les souffrances des malades, les décès  par maladies professionnelles et les coûts

de la santé ne peuvent qu’exploser.

Entre temps, notre Comité a été sollicité pour soutenir et défendre les proches de huit (8)

nouveaux décès des suites de pathologies provoquées par l’amiante (essentiellement cancer

de la plèvre) et quatre (4) nouveaux malades de l’amiante. Ces cas connus de CAOVA ne

représentent malheureusement qu’une minorité des victimes.

Nous nous voyons donc dans l’obligation d’exiger que notre initiative citoyenne, son appui par

des milliers de personnes et son acceptation par l’ensemble des député·e·s soit prise en

considération et qu’une réponse de l’exécutif soit donnée formellement et dans les meilleurs

délais. 

CAOVA, Lausanne, le  27 mai 2009 

Un commentaire »

Laisser un commentaire

Add your comment below. You can also subscribe to these comments via RSS

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar