À l'affiche

Le sujet du moment.

Articles & Presse

Explorer les articles de presse.

Nos actions

CAOVA sur le terrain

Nouvelles

Les nouvelles brèves de CAOVA

Publications

Retrouvez les publications éditées par CAOVA.

Accueil » À l'affiche, Nos actions, Nouvelles

tract distribué par CAOVA le 7 mai à Genève : convention de Rotterdam

Soumis par sur 9 mai 2013 – 19:14 Un commentaire | 3 514 vue(s)

Tract distribué par CAOVA lors de cette protestation

tract-7513a4-p1-2

Pour que cesse enfin le quintuple scandale  de l’amiante !

Soutenues par une trentaine d’associations, des délégations de victimes de l’amiante venues entre autres du Royaume-Uni, d’Italie de France de Suisse, du Canada, du Brésil se sont rassemblées mardi 7 mai à Genève – où se tient jusqu’au 10 mai la 6e conférence des parties de la convention de Rotterdam – afin d’obtenir gain de cause contre l’opposition de certains pays producteurs d’inscrire l’amiante chrysotile sur la liste des produits dangereux . D’après les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 107 000 personnes par an meurent d’un cancer du poumon, d’un mésothéliome (cancer de la plèvre

Ce tract a été traduit en italien et en anglais.

Vous pouvez le commander sur notre site

A l’issue de cet événement regroupant de nombreuses associationsde soutien aux victimes de l’amiante  internationales, un communiqué de presse a été diffusé

La Convention de Rotterdam est en crise, déclarent des associations de la société civile
Communiqué de presse: Genève, 10 Mai 2013
Une poignée de pays prennent en otage un accord international, dont le but est l~protection de la santé et de l’environnement de l’être humain
Les associations de la société civile ayant participé à la Convention de Rotterdam à Genève expriment leur grave inquiétude: la Convention a été prise en otage par l’industrie de l’amiante, qui est déterminée à empêcher l’implémentation de la protection de l’environnement et de la santé prévue dans la Convention.Pour la quatrième fois, une poignée de pays alliés à l’industrie de l’amiante ont refusé que l’amiante chrysotile soit ajouté à la liste des produits dangereux de la Convention, ceci malgré le fait que le comité d’experts scientifiques de la Convention ait recommandé de façon insistante que l’amiante chrysotile soit inscrit et qu’il a été reconnu que l’inscription de l’amiante chrysotile satisfaisait tous les critères de la Convention. Les conclusions ont été adoptées par toutes les organisations médicales internationales et par l’organisation mondiale de la santé.
« Il est scandaleux que sept pays – Russie, Kazakhstan, Kyrgyzstan, Ukraine, Zimbabwe, Inde et
Vietnam – transforme la Convention de Rotterdam en une Convention qui protège les profits de
l’industrie de l’amiante, au lieu de protéger la santé humaine et l’environnement» a déclaré Kathleen Ruff, co-coordinatrice de Rotterdam Convention Alliance. (…)

Un commentaire »

  • schmitterArmand dit :

    Bonjour,

    Je suis une victime de l’amiante, j’ai travaillé pendant 39 ans en Suisse comme chauffagiste et monteur sanitaire.

    Je n’ai trouvé aucune association d’aide et d’orientation à ce jour.

    Pouvez vous me renseigner à ce sujet.

    Je vous remercie à l’avance

    A. Schmitter

    .

Laisser un commentaire

Add your comment below. You can also subscribe to these comments via RSS

Soyez gentil. Gardez-le propre. Restez sur le sujet. Pas de spam.

You can use these tags:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> 

This is a Gravatar-enabled weblog. To get your own globally-recognized-avatar, please register at Gravatar